•  

    Bonjour tout le monde !

    La semaine dernière j'ai regardé pour la première fois.

    " La montagne entre nous."

    Si vous n'avez pas vu ce film, je vous le recommande.

    Personnellement j'ai beaucoup aimé.

    Pour ceux et celles qui ne l'ont pas vu,

    voici la description et la bande annonce.

    Bisous et bonne fin de semaine !

    Livrés à eux-mêmes après le crash de leur avion en pleine montagne,deux étrangers doivent compter l’un sur l’autre pour faire face aux conditions extrêmes. Réalisant qu’ils n’ont aucun espoir d’être secourus, ils tentent leur chance à travers des centaines de kilomètres de nature hostile, acceptant que ce n’est qu’ensemble qu’ils pourront trouver le courage de tenter de survivre.

     

     


    4 commentaires
  •  

    Lorsqu'on habite un pays où il y a beaucoup de neige comme au Canada, pourquoi ne pas en tirer profit ? C'est ce qu'à fait un couple de Saint-Adolphe au Manitoba.

     

    Ce couple d'agriculteurs a entrepris l'automne dernier de construire le plus grand labyrinthe de neige qui leur a valu de battre le record Guinness du plus grand labyrinthe de neige au monde.

     

    Cela leur à coûté 58,000$ pour la construction, mais les centaines de visiteurs venus du monde entier ont vite fait de rentabiliser cet investissement.

     

    Le labyrinthe mesure 2789,11 mètres carrés. Il a fallu 300 camions de neige pour construire les 1300 murs. Sans compter tout le travail que cela a demandé pour mener à terme ce grand projet.

     

    Comme une image vaut mille mots, voici une courte vidéo qui vous donnera une meilleure idée.

     

    Bisous et bonne journée !

     


    5 commentaires
  •  

    Coucou tout le monde !

    J'espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon week end.

    Chez-moi on a eu encore une dizaine de cm de neige.

    Avec toute celle qui est toujours au sol,

    on est pas sur le point de voir les premières fleurs.

     

    Aujourd'hui je vous offre quelques belles images

    qui sortent un peu de l'ordinaire que j'ai

    trouvées ici et là sur internet qui j'espère vont vous plaire.

    Bisous et bon début de semaine !

     

    Quelques images

     

    Quelques images

     

    Quelques images

     

    Quelques images

     

    Quelques images

     

    Quelques images


    5 commentaires
  •  

    Connaissez-vous le Républicain social ? C'est un petit oiseau de la famille des Plocéidés qui construit des nids gigantesques suspendus dans les arbres et sur les poteaux téléphoniques.

     

    Un étrange nid

     

     

     

    Un étrange nidLes Républicains sociaux portent bien leur nom : ces petits passereaux du sud de l'Afrique construisent des nids énormes et collectifs. Jusqu'à 500 oiseaux peuvent y vivre et se protéger des températures extrêmes et des prédateurs, sur plusieurs générations.

     

    Un étrange nid

     

    À l’aide de leur simple bec, les Républicains sociaux, des passereaux du sud de l’Afrique, peuvent bâtir des nids si gros qu’ils finissent parfois par casser les branches des arbres qui les soutiennent.

     

    Un étrange nid

     

    Ces logis collectifs, qui peuvent accueillir jusqu’à 500 oiseaux, leur apportent sécurité et protection contre les températures extrêmes du désert du Kalahari.

     

    Un étrange nid

     

    Un habitat multi-protection

    Brindille après brindille, les Républicains sociaux (Philetairus socius) construisent sur les arbres et poteaux électriques des énormes bottes de foin. Certaines peuvent peser jusqu’à 900kg, et mesurer 6m de long pour 3m de large et 2m de hauteur. Ces impressionnantes structures, parfois vieilles de plus de 100 ans, accueillent des dizaines et des dizaines de nids.

     

    ( Sources ) : https://www.maxisciences.com/nid/ces-petits-oiseaux-africains-construisent-des-nids-gigantesques_art33349.html

     

    Je suis toujours émerveillée de voir comment la nature est complexe et grandiose. Quand on prend le temps de bien l'observer, on en tire toujours de grandes leçons.

     

    Pour plus de renseignements sur le Républicain social vous pouvez aussi cliquer sur cette adresse :

    http://www.oiseaux-birds.com/fiche-republicain-social.html

     

     Mise à jour le 11 mars


    9 commentaires
  •  

    Bonjour comment allez-vous ?

    Pour celles qui demandent des nouvelles de mon pied,

    il me reste encore une semaine et demi à marcher

    avec ma grosse chaussure, mais ça va bien.

    Prochain rendez-vous le 18 mars.

    Je compte les dodos lol

     

    J'ai fait un mini tissage pour accrocher sur

    le mur de mon entrée.

    Il n'est pas vraiment réussi, mais je trouve

    qu'il a un style un peu années 70

    alors j'ai décidé de le garder tel quel.

     

    Mon petit dernier

     

    Contrairement à l'autre, je l'ai tissé sur un mini cadre

    transformé en petit métier artisanal

    pour ne pas trop fatiguer mon dos et mon pied.

     

    Je vous remets aussi le premier que j'ai fabriqué.

    Personnellement je le trouve plus joli et mieux réussi.

    Et il est beaucoup plus grand.

     

    Mon petit dernier

     

    Bisous et bon week end à tous et toutes !


    6 commentaires
  •  

    Cette semaine j'ai trouvé cette belle photo

    sur internet, mais il n'y avait pas le nom de

    ces magnifiques fleurs.

     

    C'est la première fois que je vois cela

    et j'aimerais savoir si quelqu'un est au

    courant de leurs noms ?

     ( Cliquez sur la photo pour agrandir )

    Demande d'infos

    Photo prise sur internet 

     

    Mise à jour le 8 mars 2019

    Merci à mon amie Khanel qui a trouvé le nom de

    cet arbre avec ces magnifiques fleurs :

    Il s'agit du " Boulet de canon ( Couroupita guianensis ) ".

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Couroupita_guianensis

     


    6 commentaires
  • Le fils perdu

    Jésus dit :

    " Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père: Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir. Et le père leur partagea son bien. Peu de jours après, le plus jeune fils, ayant tout ramassé, partit pour un pays éloigné, où il dissipa son bien en vivant dans la débauche.

     

    Lorsqu'il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla se mettre au service d'un des habitants du pays, qui l'envoya dans ses champs garder les pourceaux. Il aurait bien voulu se rassasier des carouges que mangeaient les pourceaux, mais personne ne lui en donnait.

     

    Étant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim! Je me lèverai, j'irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils; traite-moi comme l'un de tes mercenaires.

     

    Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa. Le fils lui dit: Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils.

     

    Mais le père dit à ses serviteurs: Apportez vite la plus belle robe, et l'en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds. Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir.

     

    Or, le fils aîné était dans les champs. Lorsqu'il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses. Il appela un des serviteurs, et lui demanda ce que c'était. Ce serviteur lui dit: Ton frère est de retour, et, parce qu'il l'a retrouvé en bonne santé, ton père a tué le veau gras.

     

    Il se mit en colère, et ne voulut pas entrer. Son père sortit, et le pria d'entrer. Mais il répondit à son père: Voici, il y a tant d'années que je te sers, sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m'as donné un chevreau pour que je me réjouisse avec mes amis. Et quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé ton bien avec des prostituées, c'est pour lui que tu as tué le veau gras!

     

    Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi, et tout ce que j'ai est à toi; mais il fallait bien s'égayer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et qu'il est revenu à la vie, parce qu'il était perdu et qu'il est retrouvé. "

     

    ( Luc : 15, 11 à 32 )

     


    4 commentaires